0
    Caractéristiques de zèbres

    En toute transparence – billet d’humeur

    4 avril 2019

    Où je parle de charge de travail, de critiques, de blocage, et de l’avenir de Rayures et Ratures.

    Je suis un peu absente depuis quelques temps, je n’ai pas publié de nouveau contenu depuis un petit moment, et comme je suis très attachée à la transparence, j’ai décidé de vous écrire ce petit billet pour vous expliquer pourquoi, et j’en profite pour vous parler un peu de l’avenir de Rayures et Ratures.

    Il y a plusieurs raisons à cette petite absence. 

    La première, c’est que je développe beaucoup de projets en parallèle, et que j’ai parfois un peu de mal à fournir partout. 

    multi projets - multi tâches - auto entrepreneur

    J’ai ressenti à l’hiver dernier le besoin urgent de sensibiliser sur un autre sujet qui me tient à cœur et qui me touche : les maladies chroniques et/ou invisibles. Ce projet, Chroniques Invisibles, a pour l’instant pris la forme d’un compte Instagram qui fait du bien (j’espère), et d’un blog. Je pensais le lancer tout doucement, en parallèle de tout le reste, mais le compte Instagram a grossi d’un coup, et bien que je ne crée pas de contenu chaque jour, il me demande un gros travail de gestion de communauté car je reçois chaque jour de nombreuses sollicitations. A côté de ce nouveau projet, je viens d’illustrer un livre, un peu à la dernière minute donc dans l’urgence, sur la pullulation bactérienne de l’intestin grêle (et j’ai adoré le faire, la vulgarisation scientifique, ça peut paraître étrange, mais j’adore !), écrit par Dora Moutot, et qui doit sortir bientôt.

    La seconde, c’est que je suis un peu dépassée par les commandes du livre Rayures et Ratures. Ne me méprenez pas, je suis très heureuse qu’il plaise et que les rayures puissent rayonner dans la France entière et même au-delà 🙂 Ce qu’il y a, c’est que je ne m’attendais tellement pas à ce qu’il plaise autant, que je n’ai rien organisé, rien anticipé. 

    auto édition - entrepreneuriat - préparation des commandes de livres

    Du coup, aujourd’hui, je passe mes journées à répondre à des libraires qui souhaitent savoir comment se procurer le livre, à leur faire des devis avec mes conditions, à suivre la validation ou le refus du devis puis la réception ou la facturation, à gérer le dépôt-vente, à préparer les commandes passées en direct ou par la marketplace Amazon, à écrire les adresses, à mettre les étiquettes sur les paquets, à les emmener à la Poste, à m’occuper des retours, à suivre les stocks et la réimpression… Je ne m’en rendais pas compte, mais avec le volume de commandes actuel et surtout les multiples distributeurs (car je dois traiter avec chaque libraire intéressé, rien n’est centralisé à part les commandes Amazon), je ne m’en sors plus toute seule. Ou plutôt, je m’en sors, je deviens une pro de la préparation de commande et du collage d’étiquette, mais je n’ai plus du tout le temps de créer, de chercher, d’écrire du contenu, de dessiner, de répondre à vos messages, d’écouter puis de rédiger vos témoignages. Et cela me rend triste, car créer, c’est vraiment ce que je voulais faire. Du coup, je suis en train de réfléchir à quelques solutions alternatives pour me libérer du temps, parmi lesquelles : créer une page de vente en ligne pour le livre et externaliser la préparation des commandes à un logisticien, ou confier mon stock à Amazon qui s’occuperait des envois, ou les deux. Dans tous les cas, je serais quand même obligée de traiter en direct avec les libraires pour les devis et les envois, mais si je n’ai plus que ça, je pense que ça ira !

    J’ai réfléchi aux solutions comme Bookelis, Book on Demand ou lelibraire.com, mais cela n’est pas possible pour moi car soit il s’agit d’impression à la demande (et pour un livre de 184 pages en couleurs ils le vendent entre 35 et 45€ et il est hors de question pour moi de le mettre à ce prix là, j’ai tout fait pour qu’il soit accessible), soit ils ne prennent pas les livres auto-édités. 

    Tout ça pour dire que je réfléchis à l’optimisation des envois pour pouvoir me consacrer à l’écriture, comme avant, car j’ai beaucoup de choses en tête, je vous en parlerai un peu plus bas !

    La troisième raison de mon absence, car il y en a une troisième, c’est la critique. J’ai beaucoup beaucoup de mal avec les critiques négatives et non construites. J’ai beau recevoir des centaines de messages adorables qui me confortent dans mes choix et parfois m’émeuvent à en pleurer, lorsque je reçois un message négatif et pas constructif (par exemple me disant que ce que je fais est totalement inutile ou déprimant, que je n’ai aucune légitimité à faire ce blog, que je suis imbue de moi-même, ou que je n’ai pas honte d’être en contradiction avec les valeurs que je défends étant donné que mon livre est vendu sur la marketplace Amazon ou même juste un petit message pas méchant mais trop sec à mon goût me disant qu’  « un retour à l’email envoyé il y a 3 jours serait apprécié »), je remets TOUT en question. 

    Oui, il m’arrive très souvent de me demander si je ne ferais pas mieux d’arrêter, s’ils n’ont pas raison et que finalement peut-être que je fais plus de mal que de bien aux gens… Un seul petit message négatif et je suis bloquée pour la journée. Je rumine, je remets en question ce que je fais, et je n’arrive plus à avancer. Je suis complètement bloquée. Récemment, je voulais écrire un article, et puis en l’écrivant, je modifiais mes phrases, je modifiais mon propos car je réfléchissais à ce que certains allaient pouvoir me reprocher. Je voulais plaire à tout le monde, alors je modifiais tout. Et ça n’avait plus de sens. Je ne l’ai pas publié. J’avais besoin de partager cela avec vous, car je sais que vous êtes nombreux à remettre toute votre vie en question à la moindre critique non constructive, que même noyé sous 1000 messages positifs, un petit message négatif peut également vous mettre à terre, et que vous êtes aussi nombreux à vouloir plaire à tout le monde. Je suis comme vous..

    Mais ne vous inquiétez pas, si j’écris cela aujourd’hui c’est que ça va mieux, que j’ai beaucoup de soutien (merci Instagram pour ça d’ailleurs, c’est la magie des réseaux sociaux aussi) dont celui de deux blogueurs zébrés qui m’ont encouragée à écrire ce billet (Mélanie de Suivez le Zèbre et Raphaël de Surdoué ou pas surdoué), et que même si un petit message négatif peut toujours me mettre à terre, je me relève plus vite car j’en ai pris conscience. J’arrive à prendre un peu de distance, et du coup, je me débloque peu à peu, et j’ai plein d’idées pour la suite !

    Au niveau du blog, j’ai plein de témoignages en préparation (j’ai pris du retard à cause des 2 premières raisons mentionnées ci-dessus, mais dès que je trouve une solution pour la logistique des envois du livre je vais pouvoir me consacrer pleinement à ces témoignages en attente), mais aussi des articles, dont un un peu plus technique qui sera donc fait en collaboration avec une personne plus calée que moi sur le sujet, j’ai tellement hâte de vous en parler !

    Pour sensibiliser toujours plus, je fais parfois des rencontres pour parler des zèbres, il y en a une le 9 avril 2019 à 19h30 à la bibliothèque de Crémieu (38), c’est gratuit et il faut s’inscrire auprès de la bibliothèque ! Je ne peux malheureusement pas me déplacer dans toutes les villes car mon corps a ses limites (et mon budget aussi:) ), mais je vous tiendrai informés des prochaines rencontres, c’est promis !

    Avec deux autres zébrettes que vous connaissez peut-être déjà, Ema Perey et Audrey Bouquet, nous organisons une soirée qui débutera par le spectacle d’Ema et sera suivi par une discussion avec Audrey et moi-même sur nos parcours, sur nos changements de vie plus ou moins liés à la douance, avec humour et positivité bien évidemment, et puis surtout, vous aurez la parole 🙂 Cette soirée aura lieu le 4 mai à Saint Etienne ! Nous avons hâte de vous rencontrer en vrai ! Le lien pour réserver la place sera très prochainement communiqué 🙂

    Et sinon… je dois vous avouer aussi qu’après de nombreuses discussions au téléphone avec des zèbres de tous les âges et après de longues heures de réflexion, le projet de faire un deuxième livre a émergé. Je n’avais pas vraiment prévu d’en faire un deuxième tant le premier m’a demandé une énergie folle (mais positive et créatrice 🙂 ), mais je crois qu’en fait, un livre est à la fois un réel outil pour favoriser le dialogue, et un objet dans lequel on peut se plonger et se replonger à différentes périodes de sa vie. Ce livre, s’il voit le jour, sera très différent du premier. 

    Grâce aux rencontres et aux échanges de ces dernières années, j’ai pu entrevoir la diversité des profils de zèbres, mais aussi des questionnements liés justement aux différentes périodes de la vie. Et ce qui m’intéresse, pour ce deuxième livre, c’est cela. Les différentes périodes de la vie. L’enfance, l’adolescence, la vie d’adulte, la parentalité et la famille, la vieillesse aussi… Il y a peu d’études sur ce sujet donc l’approche est différente, basée sur les expériences de vie de chacun, sur les histoires et le témoignage, sur l’humain, sans généraliser. Je passe donc beaucoup plus de temps à chercher, à interroger, à me renseigner sur les changements du cerveau à l’adolescence par exemple, à retranscrire, à rédiger, mais chacune des histoires que j’entends m’inspire, et je suis profondément attachée à cette nouvelle approche. Je ne sais pas combien de temps me prendra l’écriture (et l’illustration) de ce livre, mais je vous partagerai certains chapitres sur le blog, évidemment, et je vous tiendrai au courant de l’avancée de ce projet qui me motive tant ! 

    Maintenant que j’ai été transparente avec vous et que je suis reboostée, je vous dis à très bientôt pour un article un peu plus technique sur les tests et les différents profils, en collaboration avec une personne professionnelle et inspirante que j’ai hâte de vous présenter !

  • Témoignages

    Témoignage : Cédric, 27 ans.

    J’ai rencontré Cédric au tout début de sa vie professionnelle. Nous venions tout juste d’être embauchés dans une société de conseil, sur profil, et n’avions pas encore de mission. Du coup, nous étions tous…

    18 octobre 2018
  • Caractéristiques de zèbres

    Le harcèlement scolaire

    Le sujet du harcèlement revient fréquemment dans les échanges que je peux avoir avec les lecteurs du blog, et après un article plus général, j’avais envie de faire un focus sur le harcèlement scolaire.…

    6 mai 2018