fbpx
0
Caractéristiques de zèbres

Chapitre 4 : Le fonctionnement des 5 sens

23 février 2016

Surdoué, zèbre, l’importance de comprendre, d’accepter, d’être aidé(e), tout ça tout ça, ouais, c’est bon, OK, on l’a compris. Mais concrètement, en quoi le fonctionnement des zèbres est particulier ? Qu’est ce qui est différent finalement ?

perso médecin

***

En quelques épisodes, je vais essayer de vous expliquer les principales particularités des zèbres. Et je vais commencer par celle qui est la plus flagrante chez moi : l’hypersensibilité (mon entourage ne me contredira pas:) )

 

nez  oeil   oreille   main2  bouche

 

Voilà. Maintenant vous le savez, les zèbres sont hypersensibles. Mais ça ne veut pas simplement dire qu’ils pleurent devant les dessins animés. Ils sont hypersensibles des cinq sens. En gros, leurs sens sont plus aiguisés que la moyenne, ils ressentent tout plus fort, qu’il s’agisse d’un bruit, d’une odeur, d’une émotion, d’une lumière… Ca s’appelle l’hyperesthésie.

Or les sens envoient des informations au cerveau, beaucoup trop d’informations en l’occurrence, et le traitement de ces informations engendre une réaction, qui dans ce cas là est souvent jugée comme excessive par l’entourage. Oui mais voilà, un zèbre entend tout, voit tout, ressent tout, et une chose complètement anodine pour les autres peut déclencher un état d’euphorie ou de malaise extrême chez lui. Et c’est souvent ce que les gens ont du mal à comprendre. Tout est vécu plus intensément par le zèbre, alors forcément, toute réaction sera également plus intense. Trop intense pour une personne normale. On lui reproche souvent ce comportement, pourtant il ne le contrôle pas, alors il se sent incompris, mal aimé, et son comportement devient encore plus explosif. C’est un cercle vicieux. Je crois que la seule façon de faire comprendre au zèbre que son comportement a été trop « explosif », c’est d’attendre qu’il soit plus calme, et lui expliquer concrètement, avec des faits, pourquoi ce comportement n’était pas adapté.

 

 

Hypersensibilité et crise de larme

 

Mais que s’est-il passé pour passer de cette petite phrase anodine à une réaction si excessive ?

Chez le zèbre, l’affectif est tout le temps présent, partout, dans n’importe quelle situation. Etre aimé, c’est vital, et chaque son, phrase, mot, regard, expression, mouvement imperceptible de la paupière de notre interlocuteur, peut nous faire dire « il ne m’aime pas », et tout s’effondre.

***

Souvent, un zèbre est également synesthète. C’est-à-dire qu’il ressent un sens à l’aide d’un autre sens. Par exemple, je vois les chiffres en couleur, et c’est ce qui me permet de retenir tous les codes ou numéros de téléphone (et les plaques d’immatriculation de tous les véhicules de ma famille, même ceux qui ont été vendus, chose qui ne sert absolument à rien, mais c’est plus fort que moi, ça me reste gravé dans la tête). D’autres vont associer un goût à une musique, ou une odeur à un mot, etc.

***

Mais faisons un petit focus sur l’hypersensibilité émotionnelle, que beaucoup de zèbres connaissent très (trop) bien, mais que trop peu de gens comprennent.

L’hypersensibilité émotionnelle va de pair, chez moi du moins, avec une ingérence émotionnelle/affective.

Comme je vous le disais précédemment, je ressens tout plus fort en général. Mais au niveau de mes émotions, là, c’est la cata. Je ressens tout plus fort, plus vite, plus brutalement. Je ne suis jamais « un peu déçue » (même si je vous le dis), mais je suis plutôt « super déçue », super contente à en pleurer, super triste, super en colère (intérieurement), super susceptible aussi. Et surtout, une chose complètement anodine pour quelqu’un peut me faire passer du rire aux larmes, du haut très haut au bas très bas, ce que personne d’autre que moi ne comprendra. Je pleure dans le métro lorsqu’un enfant a l’air triste en face de moi, je ris toute seule dans la rue en pensant à un jeu de mot, je suis très en colère lorsque je suis témoin d’une injustice, je ne dors pas de la nuit quand mes parents sont dans l’avion car j’ai imaginé 150 000 scénarios catastrophes, je fonds en larme si un ami a eu un mouvement de paupière que j’interprète comme de l’indifférence, etc.

NB : Ceci est une histoire vraie (enfin, en réalité, il s’agissait d’un cheesecake au thé vert qui tournait tout seul sur le tapis roulant d’un restaurant japonais)

 

C’est usant pour l’entourage, je suis d’accord. Mais pourtant, il y a bien une raison ! Je suis sincère dans mes émotions, et si cette émotion a une telle intensité, eh bien c’est que j’ai ressenti quelque chose de cette intensité. C’est difficile à vivre, à la fois pour le zèbre et l’entourage, mais c’est tellement agréable de ressentir des choses d’une telle intensité, de s’émerveiller de petits riens, que je souhaite à tous les zèbres d’oser vivre leurs émotions. De ne pas essayer de les contrôler (bon OK, un peu parfois en société quand même, mais pas trop).

***

A suivre prochainement : le traitement de l’information dans le cerveau d’un zèbre. A bientôt !

PS : remarques et critiques bienvenues 🙂

 

You Might Also Like

69 Comments

  • Reply Cindy 1 mars 2016 at 21 h 22 min

    Hahaha, le « personne ne m’aime » je dois le sortir au moins une fois par semaine en mode dépression ++ ! ça rend mon mari lui aussi zèbre complètement dingue ! D’ailleurs lui il est du genre à avoir de la compassion pour les objets invendus ou mal aimés depuis tout petit ! Finalement on se retrouve tous les 2 dans ta description ^^

    Je découvre ton blog et j’adore ! Hâte de découvrir la suite …

    • Reply Rayures et Ratures 1 mars 2016 at 21 h 55 min

      Merciii 🙂
      J’espère que vous vous retrouverez tous les deux dans les prochains épisodes également !

    • Reply seb 28 avril 2018 at 7 h 53 min

      Whaou!!! C’est tout à faite cela ……. incroyable,, je ne suis pas seul!

    • Reply Fran kux 8 mai 2018 at 9 h 04 min

      Je viens de trouver ton Blog et je pleure devant mon café en pensant à toi devant la vitrine…. Je rie aussi.! J’ai 58ans et je commence à comprendre qui je suis

      • Reply L'autre Magda 8 septembre 2019 at 12 h 57 min

        Bonjour,
        Merci de cette courageuse description.
        Nous sommes trois chez nous. Et concernés par la douance, l’hypersensibilité, et l’hypersensibilité.

        Cela dit, personnellement, j’ai appris à travailler sur mes émotions, non pas pour les étouffer, mais pour être au plus juste avec elles et avec ce que ça génère dans les relations avec les autres. C’est en chemin, seulement, et ça fait du bien….
        J’utilise l’énergétique.
        Et puis je crois que le fait d’être devenue artiste, me permet d’être moins  » incomprise »’ Être Artiste ça explique plein de comportements pour plein de gens, c’est pratique ! ☺️

        Au plaisir

  • Reply Iman 4 mars 2016 at 23 h 06 min

    Je me retrouve tellement … Les passants qui me sourie m’émerveille et l’injustice me met hors de moi

  • Reply Andréa 27 juin 2016 at 23 h 15 min

    Je me reconnais tellement dans presque tout ce que tu dis. Ça m’a surtout frappé quand tu as parlé de l’épisode du cheesecake qui était seul dans le tapis du restaurant… J’ai beaucoup d’épisodes de ce genre où je ressens des fortes émotions pour des objets complètement inanimés.

    Merci pour l’article ça m’a fait du bien!

    • Reply Rayures et Ratures 30 juin 2016 at 14 h 28 min

      ça me rassure aussi de savoir que je ne suis pas toute seule :p
      Merci Andréa!!

  • Reply Marie-Pierre 30 juin 2016 at 16 h 14 min

    Je me retrouve sur plein de points, mais surtout, ça m’a tellement fait rire : merci !

  • Reply Haldezos 30 juin 2016 at 22 h 38 min

    Merci, merci, merci! Je viens de passer un super moment en tête à tête avec votre blog 😉 j’ai beaucoup rigolé toute seule ! Un vrai délice vos illustrations! À quand l’expo? Je suis psychologue, et Zèbre… J’imaginais faire une conférence / expo 😉

  • Reply Annelu 1 juillet 2016 at 22 h 30 min

    Super le blog, bien qu ayant lu plein de trucs sur les zèbres , je trouve que vous l’expliquez drôlement bien , en particulier sur l ‘hypersensibilité (évidemment j ai presque pleuré…)

  • Reply Sophie H 2 juillet 2016 at 0 h 52 min

    je découvre ce blog t je pleure comme une madeleine… je me découvre zèbre depuis peu (j’en suis donc à la phase d’approche et du « Je SAIS »… ça fait bizarre. .. je doute encore parfois de l’être, mais ce chapitre sur l’hypersensibilité m’a fasi (et encore en ce moment même) chialer grave. j’ai les yeux rouge, mouillés et tout gonflés! LOL…
    mais je vis mes émotions, meme si elles me dépassent.
    mon hypersensibilité aux bruits est infernales (et pire depuis mon opération où j’ai retrouvé plus d’ouïe ^^), aux odeurs (c’est encore pire depuis que j’ai arrêté de fumé)… je mettais donc cela à tord sur de mauvaises explications (opération oreille et arrêt cloppes.).
    EX ? les clics des bics en réunion, le clavier qui chouine, le tic tac d’une horloge, la lumière dont j’ai besoin mais en intensité variable selon les heures, les odeurs (transport en commun en été, … un vrai calvaire !!), la douleur (j’ai l’impression de n’avoir aucune tolérance, et mon corps est de plus en plus douloureux à force d’accumuler les traces des bobos… etc… etc… (je pourrai faire qqs pages avec ce thèmes des sens!!!

    par contre, c drôle car c’est comme si ma « zébritude » s’était déclarée il y a peu, car jusqu’ici, je fais peu de liens avec mon enfance et les caractéristiques zèbres ^^

    • Reply Rayures et Ratures 3 juillet 2016 at 10 h 42 min

      Ah oui moi aussi c’est horrible les odeurs (et les bruits de bouche 😉 ) !!!! ça me rassure 😉

      • Reply Sam 2 octobre 2017 at 1 h 15 min

        Oh, les bruits de bouche !!! Ça me rend dingue, même lorsque mon ex (ou d’autres) faisait tout son possible pour mastiquer en silence, ne pas déglutir trop fort ou se nettoyer les dents avec la langue, même bouche fermée… Je prends sur moi c’est comme s’il était collé à mon oreille. Il voyait à mon visage que je ne supporte pas et me disait que j’exagère et que je suis intolérante pour si peu.
        Les respirations c’est le même problème, les bruits de salive lorsque les gens parlent… J’ai toujours eu l’impression d’être obsessionnelle mais depuis peu je comprends, depuis que je découvre qui je suis…
        Et je ne suis donc pas givrée de ressentir le bonheur, l’angoisse, le manque, la joie etc comme si je n’avais jamais rien ressenti d’aussi fort à chaque fois. D’être au 36ème dessous dès que j’ai un coup de mou, ou un vrai rouleau compresseur quand je suis décidée, d’être instoppable quand je suis en forme et en permanence intarissable de crainte de ne pas bien me faire comprendre et par besoin de dire tout ce que j’ai en tête car tout me semble important, et il y a teeeeellement de choses dans ma tête ! Et cette obsession des mots justes, choisis, des détails, qui me font passer pour une em..rdeuse pointilleuse…
        Bref, plus je vous lis, ou des livres et autres articles sur le sujet, plus je comprends ce que je suis. Et je me sens moins « cause perdue » 😉

    • Reply Humanizebre 19 mars 2018 at 0 h 58 min

      Merci Sophie, Sam, et une fois encore Chloé!! Après une de ces journées « personne ne m’aime » que mon homme ne comprend pas car j’avais tellement le pêche ces derniers temps, ca fait tellement de bien de vous lire…! Et de réaliser que je ne suis pas seule à être un vrai yoyo émotionnel; que mon pauvre homme n’est pas le seul à avoir peur de respirer car le bruit m’horipile; que je ne suis pas la seule dont le monde peut s’effondrer pour un message sans réponse; ni la seule dont le mec essaie désespérément de demontrer qu’il n’y a vraiment pas de quoi se remettre à ce point en question pour si peu; dont l’energie repart à 1000 a l’heure pour une chose tout aussi futile; et qui depuis toute petite à une boule à l’estomac, la gorge nouée et l’envie de prendre le 1e avion à la vue de la moindre image de souffrance humaine (du coup j’en ai fait mon métier); et qui a besoin de suranalyser, disséquer, reformuler jusqu’à épuisement de mon homme le moindre ressenti – je me sens tellement moins seule, moins extraterrestre! Re-merci Chloé pour cette communauté que tu crées en décrivant la zebritude de manière si simple et légère, et en permettant ainsi à tant d’entre nous de nous reconnaitre. Et j’ai comme l’impression que ça ferait autant de bien a nos hommes d’aller boire un pot ensemble pour décompresser, qu’à nous de lire les témoignages ici D’ailleurs, je vais lui partager cet article (mettre des mots, une « étiquette » sur mes fonctionnement nous a tellement aidé tous les deux à reapprivoiser nos différents modes de fonctionnement et a nous comprendre mutuellement – et j’espère qu’il sera rassuré de voir qu’il y a « pire » que moi: je n’ai pas encore pleuré pour un gâteau ou un objet abandonné )

  • Reply Jessica 26 juillet 2016 at 3 h 52 min

    Oh la la c’est tellement ça… J’ai toujours appris à contrôler mes émotions, et bonjour la somatisation! Depuis peu j’apprend à les laisser sortir, et ça fait du bien 🙂

  • Reply Dame EtCaeTeRa... 26 octobre 2016 at 12 h 45 min

    Non mais quel blog fantastique ! Tu écris, dessine et parle exactement de ce que j’ai besoin d’entendre.. pas de diagnostic clair ici pour l’instant, mais je me vois, je me reconnais dans tes propos, et j’y vois mon fils aussi… lui qui est si intensément envahi par la colère et l’injustice au quotidien. On attend une date pour le faire tester et tenter de l’apaiser !
    Un grand grand grand merci pour ton blog que je vais suivre assidument ! Il devrait être envoyé à tous les instits et prof de notre pays !!!!!

    • Reply Rayures et Ratures 26 octobre 2016 at 12 h 48 min

      Oooh merci pour tes compliments 🙂
      J’espère réussir à aider au moins quelques personnes, alors si ça fonctionne je suis ravie 😉
      Je m’attelle au prochain article, promis !

  • Reply Marie 3 novembre 2016 at 14 h 17 min

    Ma petite fille de 7 ans rentre de l’école … Ça va chérie ? Non c’est horrible c’est le pire jour de mon existence … Ah? Pierrick s’est fait réprimandé par la maîtresse, mais fort hein, parce qu’il ne m’avait pas dit merci alors qu’il allait le faire!
    Bouhhhhhh pleurs de 35 minutes ds la cuisine… C’est pas juste hein????
    Le pire? Sur les 35 minutes, j’en ai pleuré 33 avec elle !

  • Reply magali 29 novembre 2016 at 15 h 15 min

    merci de m’aider a comprendre mon zèbre de bientôt 13 ans. Mon fils a fait le teste il y a 3 ans maintenant et qu’elle difficulté pour moi de comprendre les émotions de mon zèbre! !!!! Un grand grand merci pour ce blog qui m’aide énormément a essayé de le comprendre à au mieux pour être le plus heureux malgré sa particularité! !

    • Reply Rayures et Ratures 29 novembre 2016 at 19 h 05 min

      Merci à vous d’avoir pris le temps de me donner votre avis 😀

  • Reply Delaunay 31 mai 2017 at 23 h 28 min

    Et bien, merci. Je découvre que je suis un drôle de zèbre. J’ai bientôt 50 ans… Tout colle. Mon hypersensibilité, j’ai du la freiner ! La bloquer, elle est là mais derrière un mûr. Toute ma vie j’ai rêvé d’éclater ce mûr..!!! Je savais que j’étais différent mais n’avais jamais été identifié. Si de fou très souvent, d’insensible !!! Ou plutôt d’indifférent alors que Tout me touche mais c’est tellement fort que je n’arrive pas à l’exprimer. Alors merci pour vos articles.

  • Reply LilVEPB 12 juin 2017 at 17 h 37 min

    Moi ce n’est pas le cheesecake mais le haricot vert (ou tout autre légume) resté tout seul dans la boite de conserve et que je n’arrive pas à le sortir… Il ne peut pas rester seul et partir à la poubelle alors que tous les autres sont dans la casserole!

  • Reply Auré 19 juin 2017 at 13 h 26 min

    Moi les larmes, c’est Bidule qui se réconcilie avec Machin… Truc qui gagne 100 euros au loto. Choupette qui apprend qu’elle a vaincu son cancer, etc, etc….
    Je précise que parfois je connais (de près ou de très très loin), Bidule, Machin, Truc ou Choupette. Mais que parfois aussi, ces quatre-là sont juste des comédiens…
    Bizarre que les gens ne comprennent pas pourquoi je pleure… 😉

    • Reply Rayures et Ratures 19 juin 2017 at 13 h 30 min

      Ooooh oui aussi ! Moi je comprends 😉
      Parfois, je croise des gens dans la rue. Ils ont l’air triste. Je ne les connais pas. Je suis triste.

      • Reply Auré 19 juin 2017 at 17 h 27 min

        Eponges à émotions 😉

  • Reply Lasla 13 juillet 2017 at 22 h 55 min

    C’est dingue comme je me retrouve dans vos articles et les commentaires. C’est usant de se conforter au monde « normal » qui ne vous comprend pas et qui pense que vous exagérez, quoi que vous disiez, quoi que vous fassiez. Mais contrairement à ce monde « normal », je comprends (la plupart du temps) qu’il ne comprend pas…
    Moi aussi je suis une éponge à émotions : je peux pleurer devant une publicité, la fin d’un film que je n’ai même pas regardé, qqun qui pleure ou qui chante (c’est bizarre ça, non?) ; je ressens de la douleur qd je vois une vidéo de qqun qui se fait mal …autant dire que j’évite les JT autant que possible ; je passe du rire aux larmes en un clin d’œil et vice versa (mais dans ce sens-là, ça prend parfois un peu plus de temps) Une chanson triste qui passe à la radio va me plomber le moral, même si je l’aime bien et une chanson peps va me motiver pour un bon bout de temps.
    J’agis aussi avec les objets comme s’ils avaient une âme et autant le droit que moi d’exister…j’ai du mal à jeter ou me débarrasser de ceux dont je n’ai plus l’utilité pcq bon…les pauvres quoi! Et dans le même ordre d’idées, je parle aux plantes et aux animaux, et j’évite de marcher sur des fourmis quand je les vois sur mon chemin…
    C’est grave, blogteur ? 😉

    • Reply Rayures et Ratures 20 juillet 2017 at 19 h 15 min

      Non, ce n’est pas grave, c’est beau (enfin, je trouve !!!) 😀

  • Reply Scoubidette 26 juillet 2017 at 16 h 23 min

    Ressentir tout plus intensément voilà ce qui m’a apporté bcp d’incompréhension de la part de mon entourage.
    Au mieux regard amusé au pire regard dédaigneux ou apitoye comme si le fait d’être si heureuse pour une chose était anormale car anodine pour eux. Ça m’a énormément blessé les moqueries à ce sujet la.
    Du coup je cachais mes émotions sauf avec mes amies qui elles me suivaient dans tout ce que j enteprenais faisait ou disait. J’étais leur boute en train.
    Les objets pour moi ressentaient même si je savais que rationnellement parlant c’était pas possible. Je me souviens que j’avais une balle rebondissante que j’avais trouvé et je lui parlait je sentais qu’elle m’aimait lol
    Sans compter les amis imaginaires…
    En ce Un concerne les 5 sens je marche bcp à l’odeur et au toucher. Je n’ai pas une très bonne vue mais quand il s’agit de retrouver une aiguille dans une botte de foin je suis la lol et je la trouve. J’adore les challenges.
    PAr contre je peux être sourde comme un pot ou bien tout entendre même le bruit le plus infime. Je peux péter un câble si le but m’agresse car ca me rend folle.
    Par contre je ne vois pas les chiffres en couleurs mais je relis des formes à des pensées .
    Je sourie en voyant les gens s’amuser je pleure si je les vois pleurer. Je ne regarde pas bcp la télé mais si c un film triste je m’en rend malade et j’essaie de refaire l’histoire . Ma mémoire est éléphantesque quand il s’agit de mon passé même bébé. ….
    Et pleins d’autres choses encore mais le but c’est pas de se raconter hein?

  • Reply Scoubidette 26 juillet 2017 at 16 h 26 min

    Ressentir tout plus intensément voilà ce qui m’a apporté bcp d’incompréhension de la part de mon entourage.
    Au mieux regard amusé au pire regard dédaigneux ou apitoye comme si le fait d’être si heureuse pour une chose était anormale car anodine pour eux. Ça m’a énormément blessé les moqueries à ce sujet la.
    Du coup je cachais mes émotions sauf avec mes amies qui elles me suivaient dans tout ce que j enteprenais faisait ou disait. J’étais leur boute en train.
    Les objets pour moi ressentaient même si je savais que rationnellement parlant c’était pas possible. Je me souviens que j’avais une balle rebondissante que j’avais trouvé et je lui parlait je sentais qu’elle m’aimait lol
    Sans compter les amis imaginaires…
    En ce Un concerne les 5 sens je marche bcp à l’odeur et au toucher. Je n’ai pas une très bonne vue mais quand il s’agit de retrouver une aiguille dans une botte de foin je suis la lol et je la trouve. J’adore les challenges.
    PAr contre je peux être sourde comme un pot ou bien tout entendre même le bruit le plus infime. Je peux péter un câble si le bruit m’agresse car ca me rend folle.
    Par contre je ne vois pas les chiffres en couleurs mais je relis des formes à des pensées .
    Je sourie en voyant les gens s’amuser je pleure si je les vois pleurer. Je ne regarde pas bcp la télé mais si c un film triste je m’en rend malade et j’essaie de refaire l’histoire . Ma mémoire est éléphantesque quand il s’agit de mon passé même bébé. ….
    Et pleins d’autres choses encore mais le but c’est pas de se raconter hein?

  • Reply Fifi 15 août 2017 at 13 h 02 min

    Merci !

  • Reply Alex 26 octobre 2017 at 22 h 56 min

    On vient de m’orienter sur votre site, (moi qui souffre de plein de choses dont vous parlez et qui me semblaient si dysfonctionnelles !!), et je viens d’y »voir » ma propre soeur aussi, qui retient, bien malgré elle, toutes les plaques d’immatriculation des gens qui l’entourent (qu’elle les apprécie ou non), à son grand désespoir !! C’est étonnant…

    • Reply Rayures et Ratures 27 octobre 2017 at 9 h 18 min

      Haha, je la comprends, et ça fait toujours peur aux gens quand on leur dit qu’on connaît leur plaque d’immatriculation 😉

  • Reply pillowlawa 13 février 2018 at 16 h 19 min

    Hahaha le cheesecake…
    je me revois expliquer que vraiment, cette peluche très très moche qu’on m’a donnée, il faut l’aimer encore plus que les autres la pauvre elle est si moche…
    Et je me suis rendue compte il y a peu que pour moi, les mots ont des textures !
    Merci pour ce texte !

    • Reply Rayures et Ratures 15 février 2018 at 18 h 43 min

      Ahahahaha ! Je suis complètement d’accord pour la peluche 🙂

  • Reply Lucie Dockier 10 mars 2018 at 13 h 05 min

    Wouaw!!
    Enfin un blog qui nous donne la sensation d’être compris, soutenu et surtout de ne plus se sentir seul…
    J’en reviens pas..
    Ça doit faire un peu plus d’une heure que je suis devant votre blog et je ne m’en lasse pas.
    Diagnostiquée il y a bientôt 4 ans, j’étais presque en colère. Car tout ce qu’on m’a dit, c’est « Felicitation vous avez 152 de QI, vous êtes surdouée « . Ok.. et après ? Qu’est ce que ça veut dire? On m’a laissée avec un nombre et un mot puis plus rien.. débrouillez vous.. alors ce blog, c’est comme une délivrance pour moi, je commence enfin à comprendre qui je suis et ça ça fait du bien !! Surtout ne vous arrêtez pas, ce que vous faites est fantastique !!

  • Reply Hélène B 11 mars 2018 at 15 h 31 min

    ahhhhhh !!!!!! je suis encore écroulée de rire devant le dessin… de la religieuse seule et qui fait pleurer parce qu’elle est toute seule dans la vitirne
    j’ai même pas fini de lire….. je n’ai pas pleuré… mais je me demandes toujours, meme à 55 ans, pourquoi les gateaux ne sont pas choisis et je suis triste de penser qu’ils ne seront aps mangés, et qu’ils vont pourrir, alors qu’ils ont été fabriqués pour qu’on les mange avec gourmandise… jusqu’à aller à la penser au pâtissier, et aux producteurs qui produisent… la farine..e tc.. et encore plus s’ils sont en bio !!

  • Reply Ju 1 mai 2018 at 11 h 19 min

    Merci, merci merci, mais tellement merci.

  • Reply nj 14 mai 2018 at 11 h 44 min

    Bonjour,
    Je découvre votre blog sur le conseil d’une collègue. Quelle découverte ! Quelle surprise !
    Moi cela fait des années que mon passage rire-larmes, tristesse-joie, m’a fait étiqueter par mon entourage « bipolaire », plutôt sympa non ?
    Je viens de lire pas mal de vos articles et je me retrouve en chacun. Le faux self devient pesant. Je travaille dans l’accompagnement et je vis tout dans les contraires : je crois dans les ressources des gens et je suis bienveillante avec eux, je leur fais du bien (selon eux) et moi j’ai l’impression de dire l’inverse de ce que je pense en réalité…à l’intérieur de moi même, je me dis que j’en ai marre de voir toujours des gens qui vont mal, d’écouter le mal être. Je dis plein de choses positives mais sans avoir l’impression de les penser…c’est grave docteur ? 😀 J’en arrive même à remettre en question mon métier…

  • Reply Maple 22 juin 2018 at 1 h 35 min

    Je me ressens encore une fois totalement dans ce que tu dis (idem pour ton histoire avec le cheesecake vert – moi par exemple c’est quelqu’un qui compte ses sous pour payer cela peut aller très loin dans ma pensée et du coup me sentir très triste en la voyant farfouiller dans son portemonnaie (surtout les petites mamies).
    Par contre, cela m’arrive aussi de pas ressentir beaucoup, parfois certaines situations m’échappent, là où des gens passeraient beaucoup de temps à disserter sur leurs voyages, j’en dirais très peu, mais ressentirais beaucoup et je ne comprends pas leur extase orale et souvent je pensais ne pas être réceptive tout en étant à la fois hypersensible sur mes sens, émotions etc… c’est parfois très troublant

  • Reply Augustin 26 juin 2018 at 21 h 59 min

    Les chiffres en couleur c’est tellement ça . Je pensais que tout le monde le faisait mais non.

  • Reply Marc 29 juillet 2018 at 2 h 35 min

    Merci pour cette « simplissitude » d’explications. Je me suis découvert Zébré sur le tard (70 ans) comme quoi il n’y pas d’heure pour en croquer. Ça soulage, rassure et autorise d’aller encore plus loin. Après moult péripéties que vous connaissez forcément, je découvre le bonheur d’Être en totale acceptation de moi m et de ces foutues différences. Quel pied bleu !
    Bon vent aux rayures et m si ratures je les considère comme des passages pour piétons qui permettent de belles traversées.

    • Reply Rayures et Ratures 13 août 2018 at 10 h 41 min

      Merci Marc, j’adore cette image des passages piétons qui permettent de belles traversées !

      • Reply Mekoui lilia 21 septembre 2018 at 10 h 07 min

        Bonjour. Merci pour ce blog.. je suis dans ce cas depuis mes 3ans..la bonne mémoire..ressentir les gens. Les choses..la nature..le moindre bruit.. au secours ! On a le coeur en compote..la tête pleine..une pression incroyable..c trop de souffrance .. pourtant tellement d’amour en nous..trop

  • Reply Artichou 27 septembre 2018 at 13 h 28 min

    Bonjour,

    j’ai du attendre quasi la quarantaine et une histoire d’amour pour que cela déclenche une visite chez un psy pour essayer de ne pas sombrer. Tout le monde me disait que ce n’est pas normal de réagir comme ca… et petit j’avais été détecté précoce on m’avait fait sauter une classe, je change de domaine professionnel pour la 3eme fois, et je veux encore et déjà changer…
    J’ai les larmes aux yeux de lire ce chapitre, comme les autres, j’ail l’impression que tu décris ma vie, c’est une sensation très particulière.
    Alors Merci, merci de me faire sentir moins seul, de ne plus me faire sentir fou… merci d’avoir partagé tout ca.
    🙂

    • Reply Rayures et Ratures 18 octobre 2018 at 15 h 36 min

      Merci beaucoup ! Je suis contente que tu te sentes moins seul, c’est le but de ce blog 🙂

  • Reply Laura 28 novembre 2018 at 16 h 04 min

    Coucou, tu as quel âge??
    Oui c’est sur ça fait du bien de voir tout ça se dire qu’on est pas seul…mais….c’est très troublant aussi. E’ ce moment je suis sur les fixations d’idées(rassurés mlii j’espère ne pas être la seule a vivre ça…) je n’arrive pas a accepter a, tout ça. c’est trop d’un coup trop logique trop mathématique…toute ma vie j’ai souhaité être un en fille comme « tout le monde » et pas une espèce de zèbre HPE-HPI (moi je préfère ces thermes a zèbre qui laisse entendre que tu es diff …) et la savoir ça comme ça a 20 piges, c’est…… Voilà quoi. Je comprend pk j’ai jamais eu personne a l’école pk avoir un mec était quasi impossible pour moi…PK on me.voyait comme une débile (ah oui parce qu’en plus moi j’ai eu la malchance d’être traiter comme une moins que rien d’à. Ma famille….et je leur en veux mm pas le pire, je me dis qu’il était mas au courant de tout ça…) mais je crois je vid aller chez un psy , le vais pas bien, a cause de tout ça, je suis desco, j’ai foutue ma scolarité en l’airalors oui être zèbre SURDOUE c’est HANDICAPANT, et non , c’est pas simple pour nous a ceux qui lisent ceci et qui le sont pas…après je veux pas mettre tout les zèbre dans le.meme panier bien sur qu’il y en a qui font des études, qui se sociabilisent davantage, mais j’ai l’impression mtn de ne mas avoir etasdompride, cela très une frustration chez moi,j’ai limite mm l’impression d’être handicapée, surtout qu’on m’a jamais explique tour ça, j’ai jamais été détecter encore,j’ai rechercher tôt par moi-même imcompris de tous, et surtout j’ai personne dan l’entourage avec qui parler de. Ça… Mais je pense limite y être…. Instinctivement. Les pensée en analogie la.pesée arborescente tout ça, ça me parle…. Je dois soûler là, j’aime beaucoup ton blog,surtout les images c’est super beau, j’ai l’impression limite de faire tache en écrivant tout ça….et de gâcher un si beau articles, faut dre qe d’habitude je m’exprime jamais, mes parents,’les profs ont toujours pensé que j.étais conne …j’ai finit par me mette ça dans la tête au final…et meme le « faire tache », c’est les gens qui me ont répète a l’école ou encore suisicde toi tu des a ren sur terre,et le restais la plante’…a comrpendr du moins essayer de comprendre me reste du monde a être tjr serviable toujours gentille la fille douce et sympa imcrpide et eprcu comme débile ….mtn oui j’en veux a La société de ne pet été aps avoir parle de tôt ça plus tôt…car mtn je risque d’être ultra triste de svor que d’autre sont concerné et je serais pas comment m’y prendre epour les aider…..et parler de ça.

    Je m’excuse des fautes, sur ce très beau blog.

    Laura

    • Reply Rayures et Ratures 28 novembre 2018 at 16 h 56 min

      Oh ben non tu fais pas tâche avec ton message, et t’en fais pas pour les fautes 🙂 C’est souvent vécu comme un handicap avant qu’on t’explique ce que c’est clairement, qu’on te donne des pistes, que tu rencontres des gens comme toi… Et puis, si l’environnement (ta famille, l’école, etc) n’est pas favorable et te dit que tu es conne, ça n’aide pas, et ça ne m’étonne pas que tu le vives comme un handicap ! Je te souhaite vraiment de trouver un bon psy à l’écoute, qui saura t’expliquer, te rassurer, ça se transformera pas en cadeau mais tu verras que petit à petit tu découvriras que c’est toi, et que c’est chouette 🙂 N’hésite pas à aller chercher de l’aide pour vivre tout ça, tu as le droit. C’est pas une faiblesse, c’est une force, d’aller demander de l’aide. Bon courage

  • Reply Loïc 14 décembre 2018 at 11 h 39 min

    Ça me rappelle quand j’étais petit, une de mes chaussettes était trouée (mais pas l’autre) et ma mère m’avait dit de jeter les deux.
    Alors j’ai pleuré parce que je trouvais ça injuste pour les deux chaussettes…

    Autrement, tu fais un travail formidable avec ce blog, aucune prétention qui pourrait faire fuir les non-zèbres curieux, très simplement et clairement expliqué, et beaucoup de scènes (comme le cheesecake) auxquelles je m’identifie et font du bien 😉

    • Reply Rayures et Ratures 20 décembre 2018 at 21 h 21 min

      Ahahahahaha je m’identifie aussi à ton histoire de chaussettes 😉

  • Reply Timmy 24 décembre 2018 at 15 h 53 min

    Bonjour !
    Merci beaucoup ce blog et ces commebtaires m’aident énormément à reveiller mon vrai-self enfoui tout au fond de moi, à libérer mes émotions.

    Et une petite anecdote en passant : quand j’étais petit je cachais mes chaussettes troués pour pas que ma mère les jettes. Et si elle les trouvaient je débattais pendant des heures, implorant sa pitié, pour pleurer quand elles les jetaient finalement :’)

    Malheureusement maintenant j’ai perdu cette hypersensibilité, je suis êtremement maître de moi…

    • Reply Rayures et Ratures 30 décembre 2018 at 16 h 37 min

      J’adore cette petite anecdote mignonne, merci de l’avoir partagée et merci pour tes encouragements !
      Je te souhaite de réussir à libérer tes émotions, réveiller ton vrai self tout en gardant cette part de sensibilité qui rend les choses jolies !

  • Reply purplevelvet 29 décembre 2018 at 2 h 17 min

    intéressant je me retrouve sur presque tout, l’hyperesthésie .Surtout hyperacousie pour moi, qui me rend totalement intolérante au tic-tac des montres, au point de ne poas pouvoir dormir si ma montre est restée dans ma chambre. Imaginez ma souffrance quand j’ai du dormir chez une copine qui avait trois ^$^©•• de reveils à aiguilles dans son salon. Nuit blanche, d’autant que ces cochonneries de reveils étaient décalés: tictictictactactactictictictactac… rien que d’y penser plus de 20 ans après, je suis à deux doigts de la colère. Se trouver en auberge de jeunesse avec 4 gros ronfleurs aussi, rhaaaa ( le pire, je pourrais rencontre le type le plus adorable, le plus charmant le plus sympa du monde, s’il ronfle, c’est chambre à part, trésor, si tu tiens à ta vie)
    Mon odorat me pourrit aussi bien la vie, car impossible d’utiliser des parfums du commerce, je sens la pétrochimie qui les composent. Le pire est Angel, qui me donne en vrac mal aux sinus, envie de vomir, envie d’etrangler la personne qui le porte et par conséquent une antipathie instinctive pour elle, fut-ce une inconnue croisée dans la rue. Ce parfum me rendrait violente tant il est intolérable. Manque de chance les gens qui l’aiment ne savent pas faire dans la demi mesure et s’en aspergent. Si l’enfer existe, il est peuplé de monstre qui ont tous ce parfum

    je ne suis pas synesthète, mais une fois dans ma vie j’ai eu la sensation d’un accord gris argenté en travaillant en choeur le requiem de Fauré. Toujours la même impression, toujours le même accord… mais uniquement quand je le chante en choeur, ça ne se produit pas si ne l’écoute, c’est bizarre.
    Par contre, je ne me retrouve pas sur la larme facile ( en temps normal, je mets à part les sautes d’humeur en effet secondaires d’un médicament, parce que ça aussi, c’est un truc récurrent:le calmant qui me donne envie de faire la fête et de repeindre mes murs, le vaccin contre la fièvre jaune qui me fout hs pendant 5 jours à faire un bingo des effets secondaire, les allergies cutanées ou respiratoires, ou plus drôle la seule fois où j’ai essayé une cabine solarium… et ou je suis allée me coucher dans le noir en rentrant chgez moi tellement ça m’a déprimée. Avec option envie de claquer l’esthéticienne qui me disait « ça donne la pêche, on se sent bien après, hein?… » non, j’ai le moral dans les chaussettes, laissez moi crever)
    mais donc en temps normal, je ne sais pas être triste. J’ai 3 émotions possibles: contente, neutree, pas contente.Lorsqu’il m’arrive une tuile,genre la mort de ma grand mère, je ne sais pas être triste. Par contre, je suis en colère, en rogne en rage, puisque c’est la seule de mes 3 émotions qui soit négative. Ma famille est prévenue: laissez moi tranquille, me parlez pas, j’ai besoin d’être seule pendant deux ou trois jours et de faire la gueule. Je reviendrai quand j’aurais fait la tronche à satiété et je serai en pleine forme.
    Cette incompétence à d’autres émotions m’a faite classer comme cyclothymique pendant longtemps. Au mieux capricieuse ou colérique. Mais j’ai zéro attachement aux objets par contre. C’est juste que ne pas retrouver un objet perdu ( en ce moment un des embouts plastique de mes écouteurs) me fout intérieurement devinez quoi? Ouaip… en rogne.

    Ca a été le vrai defi de ma vie que d’arriver à canaliser ça, quand ne pas arriver à gérer ma colère me mettait en colère et je me mettais donc en colère d’être en colère de ne pas arriver à ne pas arriver à ne pas l’être. Rhaaa rétrospectivement, ça me fout encore un petit peu les nerfs en biseauMieux vaut en rire.

    Donc suis je zèbre ou seulement une colérique demi-rayée, je vais lire les autres sujets pour le savoir.

  • Reply Djaou 31 décembre 2018 at 14 h 56 min

    Bonjour,

    Sa fait du bien de vous lire et de se sentir moin seule.
    Comment faite vous pour gérer vos émotions ? Parce ce que moi au quotidien mes émotions l’épuisement !

    Merci beaucoup pour votre blog !!

  • Reply catherine 12 février 2019 at 11 h 13 min

    Bonjour,
    Il faudrait que j’arrive à expliquer ça à la maitresse de ma fille 🙂 Ses réactions excessives en classe posent problème. Elle est en Grande Section et ça semble poser problème pour un futur CP même si au niveau acquisition des connaissances c’est +++.
    J’y arriverai peut-être avec ce blog 😉 Merci

  • Reply Sophia. Baudi 6 juin 2019 at 0 h 11 min

    Bonsoir,
    Merci pour cet article dans lequel je me retrouve tellement, comme tu dis yous nos sens sont ultra développés , les mots et surtout la façon dont ils sont dit est hyper important pour moi.
    Le moindre regard, geste etc qui n’est pas  » normal  » me fait cogiter comme pas possible ( déjà que je pense tout le temps alors imagine le calcaire …) .
    Le besoin d’être aimé est vital aussi , c’est peut être même primordial. L’injustice, le mensonge etc … m’insupporte, me dégoute, j’ai un rapport au respect de la vie , des valeurs etc … très haut, d’ailleurs on me dit tout le temps que je suis  » trop « .
    Il a fallu attendre presque 40 ans pour que je commence à me découvrir et comprendre pourquoi je me sentais si différente des autres depuis toujours, pourquoi je ne me sens pas à ma place , pourquoi je me sens extraterrestre …
    Quand j’ai eu mes résultats au test WAIS 4 je n’y croyais pas parce que je ne me suis jamais senti + intelligente que les autres, bien au contraire … Comment vraiment croire à ce résultat de 135 de QI quand on fait des trucs tellement stupides par moment où que l’on nous surnomme constamment de  » la folle  » , que l’on fait le clown tout le temps etc …
    Mais bon, maintenant je commence à l’accepter et je commence enfin à me découvrir et surtout j’apprends à m’aimer ….
    Un énorme merci, grâce à vous certain.e.s zèbres pourront se découvrir j’aurais tellement voulu lire votre article dès années en arrière …
    Encore merci pour toutes les personnes que vous avez aidé et que vous allez aidé grâce à cet article , Bien cordialement, Sophia.

  • Reply Sophia Baudin 6 juin 2019 at 0 h 16 min

    Désolée pour les fautes je n’ai pas relu avant d’envoyer

  • Reply Sandrine 11 juin 2019 at 15 h 40 min

    Avant, je croyais qu’être hypersensible ça voulait juste dire pleurer devant un film triste, avoir les larmes qui montent sans savoir pourquoi (et sans utiliser d’oignons), stresser pour « rien », ou se mettre dans une colère noire pour une broutille…
    Maintenant je comprends un peu mieux cette sensation de « trop » que ressent AUSSI le zèbre. Il est trop oui, mais parce qu’il reçoit trop. Dur dur de canaliser tout ça…

  • Reply Lola 28 juin 2019 at 13 h 41 min

    Haha l’image de la religieuse qui reste toute seule dans la vitrine, ça me parle hein ^^
    Souvent j’ai les larmes aux yeux, rien qu’en voyant une peluche ou un vêtement abîmé.
    Un enfant qui pleure dans la rue me donne envie de pleurer, un chien ou un chat qui gémit m’émeut…
    Une musique peut me faire fondre en larme, n’importe quelle œuvre d’art… Même des choses plus « pragmatiques » comme une salle parfaitement meublée. Un paysage aussi, bien entendu. Un regard, un sourire… tant de petits riens qui pour moi sont des tout.

  • Reply Le handicap mental qu’est ce que c’est? – Fina, la première femme toujours dans la Lune, dyspraxique et antivalidiste. 18 juillet 2019 at 13 h 28 min

    […] Cette hypersensibilité est aussi sensorielle chez les zèbres et nommée hyperesthésie tout ceci engendrant des difficultés d’adaptation à un monde pas conçu pour les hypersensibles dont le lien suivant parle bien : https://www.rayuresetratures.fr/hypersensibilite/ […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Votre panier