0
Caractéristiques de zèbres

Canaliser son mental envahissant ?

11 avril 2022

8 astuces pour canaliser son mental envahissant !

En ce moment, je pense trop. Mon cerveau surchauffe. Mes pensées s’accumulent à une vitesse folle et je cherche désespérément le bouton off.

Si vous le cherchez aussi, j’ai une surprise pour vous à la fin de l’article !

Je pense trop

Ce n’est pas forcément lié au déficit d’inhibition latente, au fait de penser dans tous les sens ou à la rapidité cognitive propre aux personnes surdouées.

D’habitude, j’arrive à accepter mes pensées et à canaliser mon mental, j’apprécie même cette effervescence, mais depuis quelques semaines, je me laisse emporter. Je sais exactement pourquoi, c’est temporaire, et je suis bien accompagnée pour cela. 

Du coup, j’ai eu envie de demander aux lecteurs des petites astuces pour canaliser ce mental envahissant au quotidien, hors période particulière. Je vous les partage dans cet article. 

8 astuces pour canaliser son mental envahissant

8 astuces pour canaliser son mental envahissant

Attention, vous n’arrêterez pas de penser, ce n’est pas le but. Mais cela peut aider à se sentir apaisé, alors on ne sait jamais ! Piochez, servez-vous, ou partagez d’autres astuces en commentaires, c’est fait pour.

Astuce 1 : écrire tout ce qui passe par la tête pour faire le tri

C’est ce qu’on appelle en anglais le Brain Dump. Je le fais très souvent, et ça m’aide beaucoup. J’essore mon cerveau au maximum pour en sortir toutes les pensées, même les plus saugrenues.

Faire le tri dans ses pensées

La première étape, c’est de prendre une feuille, virtuelle ou papier, et d’écrire. Ecrire, écrire, écrire, écrire. Tout, vraiment tout ce qui passe par la tête, sans honte ou peur du jugement. Simplement déverser sur le papier tout ce qui nous passe par la tête, pour verbaliser, et libérer.

Ensuite, on peut trier ces pensées en catégorie si ça nous aide. On peut alors les prendre une par une ou par catégorie, et chercher à comprendre le besoin qu’elles traduisent.

Je fais toujours ce “brain dump” sur papier, et à la fin, symboliquement, je coupe, déchire ou jette certaines pensées envahissantes.

écrire ses pensées

Astuce 2 : Le mind mapping pour transformer pensée envahissante en créativité

De nombreux lecteurs de Rayures et Ratures utilisent cette technique. C’est un peu comme le Brain Dump, mais en plus organisé. On peut le faire sur papier, ou via des logiciels comme MindMeister. On écrit une pensée principale, et on peut ensuite tirer des sous-idées, développer au maximum. De nouvelles pensées surgiront certainement pendant l’exercice d’ailleurs, et c’est OK. Cela peut permettre de transformer ces pensées qui envahissent en idées et créativité !

Le Mind Mapping pour classer ses idées

Astuce 3 : La méditation pour observer ses pensées

C’est une méthode qui est très souvent revenue dans les astuces de lecteurs pour canaliser son mental envahissant. J’ai moi-même voulu l’explorer en 2019. Je ne voulais pas le faire n’importe comment, et je ne voulais pas un programme qui soit en lien avec une quelconque spiritualité. J’ai finalement trouvé à Lyon un programme de méditation pleine conscience qui semblait me convenir, et j’ai testé. 


J’en garde un souvenir mitigé, mais j’utilise aujourd’hui la méditation pleine conscience de temps en temps quand je me laisse emporter par mon flot de pensées.

L’objectif de la méditation pleine conscience, ce n’est pas d’arrêter de penser ou de faire le vide comme on l’entend souvent. Le but est d’observer ses pensées, sans les juger, les retenir, sans lutter contre elles, pour ne pas se laisser emporter. Aujourd’hui, je juge encore beaucoup mes pensées, mais j’arrive à m’en rendre compte et à accepter, et c’est déjà un grand pas pour moi. Je pense toujours autant, mais hors période de grosse contrariété, je me laisse beaucoup moins emporter !

méditation pleine conscience pour calmer son mental

C’est une méthode qui se pratique, sans objectif de réussite, sans pression surtout. Et sans obligation, comme toutes les astuces données par les lecteurs, ce n’est pas une méthode miracle, mais un outil, au cas où. Attention, ce n’est pas conseillé de tester cette méthode en période de dépression ou de grand chamboulement.

Astuce 4 : s’occuper l’esprit autrement

Parmi les astuces quotidiennes de lecteurs quand leur cerveau approche la surchauffe, s’occuper l’esprit autrement revient tout le temps ! Et pour s’occuper autrement… ils bougent.

Sport, jardinage, nettoyage, promenade en pleine nature, il y en a pour tous les goûts et tous les profils.

Dans Rayures et Ratures 2 : pour la Vie, un adolescent surdoué me confiait avoir besoin de la grande vitesse de sa moto pour “arrêter de penser”. 

s'occuper pour arrêter de penser

C’était devenu un sujet de discorde avec ses parents, tant le comportement était dangereux. En discutant, ils avaient pu, ensemble, trouver des solutions pour canaliser ce mental sans qu’il se mette en danger, et Benjamin est aujourd’hui un adolescent épanoui. Son histoire et sa maturité m’avaient beaucoup marquée. Vous pouvez la découvrir dans la partie sur l’adolescence de Rayures et Ratures 2. 

Le risque dont beaucoup de lecteurs m’ont fait part, et que je remarque aussi dans ma vie, c’est que ces pensées se soient mises sur pause durant l’activité… et reviennent le soir, en tourbillon, nous empêchant plus ou moins gentiment de dormir !

Mais pour ça, il y a l’astuce numéro 5 (ou pas)

Astuce 5 : Visualiser les pensées dans sa tête et fermer les onglets

C’est mon astuce.

Visualiser ses pensées

Bon. J’ai tenté. Ça n’a pas marché, il y avait beaucoup trop d’onglets ouverts 🙂

Astuce 6 : se plonger dans un souvenir apaisant pour canaliser son mental envahissant

C’est ce qu’on appelle parfois l’ancrage.

On se plonge dans un souvenir, on regarde une photo, on écoute une musique qui nous rappelle un bon moment. On retrouve un état d’apaisement, de relaxation. De nombreux lecteurs ont consulté des sophrologues qui utilisaient cette méthode, et m’ont vanté les bienfaits. J’avais moi-même tenté avec Maya, une lectrice de Rayures et Ratures, et j’avais apprécié l’apaisement. D’autres utilisent cette technique seuls, et ça leur fait du bien. C’est propre à chacun !

sophrologie pour canaliser son mental

Astuce 7 : Appuyer sur le bouton off de son cerveau !

Je sais que vous l’attendiez cette astuce !

Ce fameux bouton off pour débrancher le flux de pensées un moment. Ce bouton off dont on rêve souvent, surtout quand on est surdoué.

Alors je dois vous avouer que je ne l’ai pas encore trouvé dans la vie réelle. Mais je peux le dessiner ! On ne sait jamais, sur un malentendu… il pourrait fonctionner quand même.

bouton off pour débrancher le cerveau

Servez-vous !

Astuce 8 : Si la souffrance est trop grande, on consulte un.e psychologue.

Je ne pouvais pas terminer cet article sans ce paragraphe. Penser trop, se sentir envahi par son mental très rapide, ça arrive, surtout quand on est surdoué. Mais on n’est pas obligé d’en souffrir. Ce n’est pas une fatalité. Il y a plein de ressources pour canaliser et accepter ces pensées.

En revanche, si ce mental envahissant représente une grande souffrance pour vous, n’hésitez pas à consulter un.e psychologue.

Et si ça arrive dans des situations particulières, avec des angoisses associées, c’est peut-être aussi l’indicateur d’autre chose, comme un trouble anxieux, et mieux vaut dans ce cas consulter un.e psychiatre.

trouble anxieux

Penser trop, ruminer, être envahi par son mental, ce n’est pas spécifique aux personnes à haut potentiel, ou surdouées.

Mais si vous aussi, vous pensez dans tous les sens, avec une rapidité consternante, et que vous avez l’impression d’être le ou la seule, n’hésitez pas à consulter les autres articles de ce blog, ou les deux livres illustrés Rayures et Ratures ! Vous y trouverez des articles explicatifs illustrés, des témoignages de personnes aux âges et profils variés, et plein d’informations accessibles et ludiques pour (se) comprendre et être en paix avec sa différence !

Et j’attends vos petites astuces à vous pour accepter vos pensées et canaliser votre mental. Rendez-vous en commentaire !

A très bientôt sur le blog, le prochain article parlera d’intelligence émotionnelle, et immense merci aux lecteurs des livres qui me permettent de continuer ce blog sans aucune publicité

Chloé

Les livres Rayures et Ratures sur les surdoués

You Might Also Like

6 Commentaires

  • Reply Kit 11 avril 2022 at 17 h 27 min

    Merci Chloé pour ces astuces. Les miennes : je fais du sport, je danse sur de la musique, je vais me promener en écoutant un podcast, je lis, je regarde un film ou un documentaire. Je ne pense pas, je laisse filer mes pensées. Cela dit si ces techniques m’empêchent de ressasser, elles n’ôtent pas le fond anxieux généré.

  • Reply Virginie Cotel 11 avril 2022 at 19 h 38 min

    Merci pour cet article illustré avec humour et efficacité .
    J’ai tenté aussi de faire la liste de ce qui aide à apaiser un cerveau qui tourne trop sur mon blog (je me permets de le partager, si c’est pas ok pas de souci pour supprimer mon commentaire ).
    https://akuocoaching.com/2021/09/06/astuces-pour-arreter-de-penser-trop-avec-son-cerveau-de-haut-potentiel/
    Personnellement, ce qui m’aide le plus c’est de prendre le temps d’écouter mes émotions. Je fais ça en m’ouvrant à quelqu’un ou sinon en écrivant tout ce qui me passe par la tête.
    J’ai aussi entendu des personnes le faire en s’enregister sur un dictaphone ou leur téléphone. Ecrire ou dire à haute voix semble être efficace pour accueillir ses émotions et ainsi éviter les ruminations.

  • Reply Esty 13 avril 2022 at 19 h 08 min

    Merci Chloé ! J’ai adoré l’astuce 6 « se plonger dans un souvenir apaisant  » (et son illustration, avec un plongeon littéral :)) que je pratique beaucoup, surtout au moment du coucher où en cas d’insomnie. Voyager dans le passé ou dans un futur meilleur ou bien réaliser un voyage mental basé sur le rêve me permet d’expérimenter des sensations positives grâce au pouvoir de l’imagination : relaxation dans les eaux thermales, jeu avec les otaries en plein océan, balade à vélo en campagne pour aller ramasser des champignons sans contrainte de temps, rencontrer une amie que j’ai perdu de vue… Tout est permis ! Les pensées positives reprennent alors le dessus et font le ménage nécessaire à la détente et le sommeil récupérateur. Parfois je fais même de beaux rêves grâce à cette méthode ! Salutations à tous les zèbres et amis des zèbres.

    • Reply Rayures et Ratures 14 avril 2022 at 8 h 00 min

      Merci pour ce témoignage super positif 🙂

  • Reply Melchior 12 mai 2022 at 18 h 32 min

    Bonjour Chloé, merci pour votre blog, il y a longtemps que je n’étais passé et j’ai lu beaucoup de choses intéressantes. TDA/h et vraisemblablement HPI (petit, maman disait que j’avais le sens pratique !), j’ai moi aussi du mal à arrêter mes pensées quand je veux m’endormir, le hamster tourne dans sa petite roue, j’ai deux astuces pour l’immobiliser :
    1 — fixer ma pensée sur une tâche intellectuelle qui me plaît (comme trouver un mécanisme pour la règle de jeu stratégique que j’écris) ;
    2 — vaporiser du spray respiration Esculape au-dessus de ma tête (une fois celle-ci sur l’oreiller, hein) à distance de bras tendu et me concentrer sur l’odeur (microgouttelettes d’huiles essentielles qui descendent).
    Bien sûr, je vais me coucher dès que je sens que la phase d’endormissement arrive sinon je dois attendre un cycle !
    Voilà, en espérant que vous pourrez asservir ce fichu hamster !
    La bise à tous les zèbres !
    Thierry, 65 ans, à la retraite depuis peu !

    • Reply Rayures et Ratures 13 mai 2022 at 8 h 00 min

      Grand merci Thierry pour ces astuces 🙂 🙂

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Votre panier