Caractéristiques de zèbres

Chapitre 6 : La pensée divergente

8 mars 2016

Chacun pense et raisonne différemment. Pourtant, au fil de mes recherches, je suis tombée sur de nombreux articles (non scientifiques) identifiant deux grands modes de pensée. Le mode de pensée linéaire, et le mode de pensée en arborescence ou intuitif.

Attention, je ne pense pas que l’on ait un mode de pensée exclusivement, je pense que chacun utilise les deux, mais que l’un domine dans certains cas.

Cela aurait d’ailleurs un lien avec le mythe sur l’utilisation des deux hémisphères du cerveau, puisqu’on attribue souvent au cerveau droit l’intuition, la créativité, l’analogie, le spatial, le non verbal, la simultanéité, la vision globale, les aspects émotionnels, et au cerveau gauche les compétences logiques, rationnelles, séquentielles, analytiques, et le langage. 

 

Les articles scientifiques parlent plutôt de pensée divergente. Lors des épreuves de pensée divergente, on demande à un enfant de trouver le plus d’idées possibles à partir d’un mot, d’un objet, d’une situation. Dans les études réalisées (Besancon, M. & Lubart, T. (2012)), les enfants « zèbres », « surdoués », « à haut potentiel », quelle que soit la dénomination, ont un nombre supérieur d’idées par rapport à la moyenne. La pensée linéaire ne serait donc pas opposée à la pensée divergente, mais celle ci serait plus développée.

***

J’ai mis beaucoup de temps à comprendre ces modes de pensée expliqués dans la littérature sur la douance, car pour moi, tout le monde pensait comme moi. J’étais persuadée qu’il n’y avait qu’un seul mode de pensée. Je n’ai donc jamais cherché à le nommer. Des malentendus, quiproquos, ou incompréhensions auraient pu me mettre la puce à l’oreille, pourtant ça ne m’a jamais traversé l’esprit que nous ne nous comprenions pas car nous pensions de manière différente et n’arrivions donc pas aux mêmes conclusions.

En fait, la plupart des gens ont des associations d’idées relativement claires, simples ; c’est-à-dire que lorsqu’ils reçoivent des informations ou données de l’extérieur, pour reprendre l’image de l’article précédent, ils vont les analyser les unes après les autres. Leurs idées s’enchaînent selon une construction logique. Ils partent d’un problème, et étape après étape, arrivent à la solution.

Par exemple, lorsqu’ils montent un meuble IKEA, ils ordonnent les outils et suivent le mode d’emploi ou procèdent par étape :

Monter un meuble IKEA avec une pensée linéaire

 

Ils vont donc être capable de structurer une rédaction plus facilement, d’écrire un mémoire avec un fil conducteur, d’expliquer leur raisonnement à quelqu’un. Cela peut paraître simple, mais c’est inconcevable pour moi de penser comme ça.

De manière méthodique et organisée.

Je ne sais pas comment faire.

C’est très dur de contrôler sa pensée et de la forcer à fonctionner de cette manière. D’ailleurs, vous n’imaginez pas le temps que j’ai passé à essayer de structurer ces épisodes ! J’avais une vision globale, des images, des intuitions, mais ça a été très difficile de créer une logique entre les articles. 

Quand je monte un meuble IKEA, je ne regarde pas le mode d’emploi, je regarde l’image du meuble terminé :

meuble ikea copie

 

Dans ma tête, ce n’est donc pas tout à fait un enchaînement simple d’idées. J’ai trop d’idées pour que cela soit simple. Et je crois que c’est le cas pour bon nombre de zèbres. Je ne sais pas si je pense « en arborescence » ni si ma pensée divergente est quantitativement différente, mais je sais que je pense « dans tous les sens ».

A cause, ou grâce, je ne sais pas, à l’hypersensibilité et aux multiples stimuli, mon cerveau reçoit en continu un flux considérable d’informations en provenance de l’extérieur. Rien ne lui échappe. Et il va TOUT traiter. Il va traiter les informations de manière globale, toutes en même temps. Vous comprenez ? Car dans ma tête c’est très clair 🙂

Disons que chaque information traitée simultanément par mon cerveau (de manière inconsciente, enfin je crois, c’est l’impression que j’en ai) va se diviser en nouvelles informations, possibilités ou idées, qui conduisent à d’autres possibilités par associations d’idées, à l’infini.

Il n’y a pas qu’un seul chemin. Il y a des millions de chemins. Et je les emprunte tous en même temps, sans en privilégier aucun.

Des millions d’idées sont traitées en même temps et vont se subdiviser en nouvelles idées qui à leur tour se subdiviseront en nouvelles idées etc. Toutes ces idées se succédant à une vitesse folle, elles entraînent la pensée très, très loin de l’idée initiale.

Tous ces chemins sont actifs au même moment dans mon cerveau. Je peux donc inconsciemment faire un rapport entre des idées rencontrées sur des chemins différents, que tout semble opposer, et les associer à des connaissances qui n’ont rien à voir non plus, et qui étaient rangées quelque part dans ma tête. La rencontre de ces idées incongrues peut former une intuition géniale ou une idée créative ou originale (ou un truc qui ne ressemble à rien, c’est possible aussi hein!)

Ce fonctionnement de pensée « dans tous les sens » est donc très propice à la créativité !

Cela dit, avoir trop d’idées ou partir trop loin est malheureusement aussi source de problèmes, de conflits, ou d’incompréhensions, surtout à l’école ! On en discutera lors du prochain épisode… à bientôt 🙂

You Might Also Like

31 Comments

  • Reply iman 21 mars 2016 at 20 h 52 min

    Encore un superbe article. Quand je te lis je suis dans mon éléments. Est ce que tu bouquine beaucoup ? Aurait tu des bouquin à proposer en rapport avec la douance ( et même d’autre thèmes en faite lol ) merci d’avance. Ah et je voulais savoir si tu avais déjà étudier le cas douance + trouble du spectre autistique ? Bonne soirée et merci de nous faire partager ton univers , ici je me sens chez moi. Bisou bisou

    • Reply Rayures et Ratures 22 mars 2016 at 14 h 55 min

      Merci 🙂
      Oui, je lis énormément, mais je t’avoue que je lis assez rarement de bouquins sur la psychologie. En revanche, je te conseille les livres de Jeanne Siaud Facchin, ils m’ont beaucoup aidée. Je n’ai jamais étudié le cas douance+trouble du spectre autistique, je me renseignerai! Je compte faire une note de blog bientôt pour expliquer les caractéristiques partagées par les autistes, les aspergers, les schizophrènes, etc.
      Merci pour tes encouragements, ça m’aide bcp !

  • Reply Elisa 14 juillet 2016 at 7 h 39 min

    Bonjour ! je viens de tomber par ricochet sur votre blog car j’essaie de comprendre ce qu’est une pensée en arborescence, et je voulais vous faire partager mon interrogation : j’ai lu quelques part que les personnes à haut potentiel/zèbres/surdoués avaient un fort esprit de synthèse, mais est il possible d’avoir à la fois un esprit de synthèse et une pensée en arborescence (qui donne plutôt l’impression de passer « du coq à l’âne »? est il possible d' »avoir une pensée en arborescence chaque fois qu’on pense avec un lien à l’affectif ou au relationnel ou à une dimension intrapersonnelle et linéaire quand on réfléchit avec du recul/de façon froide et déconnectée de tout sentiment ? ou alors l’esprit de synthèse est une adaptation nécessaire pour conserver une rationalité (tri des informations) acquise au fil du temps par les zèbres pour contrebalancer la dimension débordante de leur imagination ?

    • Reply Rayures et Ratures 18 juillet 2016 at 9 h 53 min

      Bonjour Elisa 🙂
      Je ne pourrai pas répondre pour tous les zèbres, chacun fonctionne différemment, mais dans mon cas, l’esprit de synthèse n’est pas automatique. Je pense « dans tous les sens », et quand j’écris mes articles par exemple, j’écris toujours beaucoup trop, ce que j’écris à la fin de l’article n’a souvent rien à voir avec le début, mais je m’efforce de m’adapter et de retravailler l’article pour qu’il soit justement plus synthétique et plus clair.

  • Reply Elisa 19 juillet 2016 at 18 h 34 min

    Merci pour votre réponse ! en fait je me demande si j’ai un petit zèbre à la maison (7 ans), son père a sûrement aussi quelques rayures … mais quand je me suis questionnée sur le fait de savoir ce qu’était concrètement une pensée en arborescence, je ne voyais pas du tout ce que ça pouvait être. Je ne vois pas trop non plus précisément ce que c’est une pensée linéaire … ça m’a valu de tomber ici, c’est très chouette un blog illustré, et c’est très bien fait. merci pour ces partages !

  • Reply leclairbleu 5 août 2016 at 15 h 36 min

    Bonjour,
    bravo pour cette article qui me permet de comprendre un peu plus cette manière de penser par rapport à l’autre.
    je voulais vous poser une question.
    Est ce que penser en arborescence et douance son forcément liés. Je suis aller voir une psychologue et elle ma dit que si je me sentait tellement en décalage et que j’avais du mal à me faire comprendre c’est par ce que ma manière de penser est différente de la plupart des gens et que cette pensée s’appelle la pensée en arborescence. Mais je ne me considère pas comme surdoué.
    Merci !

    • Reply Rayures et Ratures 5 août 2016 at 19 h 08 min

      Bonjour !
      Merci beaucoup 🙂
      Je ne suis ni psychologue ni experte ni psychiatre donc je ne pourrai pas vous donner une réponse certaine, mais je ne pense pas que la pensée en arborescence et la douance soient forcément liées. J’essaye d’expliquer ce qu’il se passe dans ma tête d’après ce que je ressens et ce que l’on m’a expliqué, mais je pense que tout le monde peut avoir les caractéristiques dont je parle. Peut-être que le « surdoué » est celui qui les cumule 😉
      Merci de m’avoir lue en tout cas !

  • Reply de passsos elise 4 novembre 2016 at 16 h 48 min

    WAHOUUUUU enfin je ne suis pas seule!!! moi qui pensait être étrange…..
    Merci!!!

  • Reply Christine 3 janvier 2017 at 7 h 29 min

    Je ne suis donc ni folle ni seule !
    Merci

    • Reply Rayures et Ratures 4 janvier 2017 at 10 h 02 min

      C’est une bonne nouvelle, non ? 🙂
      Merci à vous de me lire!

  • Reply Hubert 18 janvier 2017 at 16 h 46 min

    Je ne peux dire que MERCI, dommage que le directeur de l’école de mon fils ne prenne pas le temps de vous lire ni prendre le conscience du cas des HP. Pourtant Ecole Privée….. Comme quoi

  • Reply ZébrinusMaximus 31 janvier 2017 at 14 h 29 min

    Ahahah! j’adore l’exemple IKEA!!! C’est exactement ça!
    J’ai dû apprendre à suivre une notice pour aider mon compagnon normopensant et afantaisiste (incapable de visualiser des choses).

    • Reply Rayures et Ratures 31 janvier 2017 at 17 h 42 min

      Haha moi je n’ai pas encore réussi 😉 😉
      C’est comme les recettes de cuisine… après deux étapes je fais « à ma sauce » 😉

  • Reply Gabriel 24 février 2017 at 23 h 21 min

    Bonjour, j’adore votre article que je trouve génial mais je suis vraiment incertain par rapport à ma nature d’ailleurs je fais un petit lien avec le fait que les zèbres ont besoin de sens mais c’est pareil pour moi car je suis incertain. Je suis sûr d’être hypersensible notamment du fait que je sois assez susceptible et profond dans ce que je fais mais parfois agacé et incompris. Je trouve qu’on vit dans une société de moutons j’aime pas ce concept d’homogénéité alors que l’être humain est fait pour être diversifié. Je crois que j’ai une pensée en arborescence, j’ai 16 ans à l’école c’est juste les gens qui m’énervent avec leurs attitudes. Je vois tous le monde avec les mêmes chaussures, mêmes types de vêtements et ça m’agace, je préfère aller à la bibliothèque penser tranquille et parler de sujets sérieux avec mon ami des sujets polémiques passant d’astrophysique à la psychologie. J’adore faire des liens mais je doute de moi, je veux savoir si je suis hp pour comprendre cette différence et cette marginalité que je fais preuve envers cette société.

    • Reply Rayures et Ratures 25 février 2017 at 22 h 53 min

      Bonjour 🙂
      Je comprends tout à fait cette différence et marginalité donc vous parlez. Je ne suis ni experte ni psychologue donc je ne saurai pas trop vous conseiller, en revanche pour en apprendre plus sur vous-même et éventuellement mettre un mot sur cette différence, comprendre votre fonctionnement, votre personnalité, vos réactions, je vous conseille vivement de passer un test (attention c’est un peu cher…) avec un psychologue compétent. Il ne vous donnera pas juste un chiffre de QI mais vous fournira plein d’informations sur votre fonctionnement 🙂 Et croyez moi, ça fait du bien de se sentir « compris » ! Des noms pourront vous être communiqués par l’association AFEP !
      Bon courage !!!

  • Reply Shady 24 février 2017 at 23 h 23 min

    Bonjour j’aimerais avoir votre avis

    • Reply Shady 25 février 2017 at 8 h 39 min

      Je m’explique, j’ai énormément de doutes sur moi-même, je crois que j’ai une pensée en arborescence, je sais que je suis hypersensible étant donner ma susceptibilité accrue et mes réactions trop excessives à certains événements. J’ai 16 ans et j’ai parfois du mal à m’adapter à l’école. Au niveau des cours ça va c’est relativement simple mais je parle plus des élèves. A l’école les gens sont ennuyants la seule chose qui me lie à eux c’est l’humour ou les jeux vidéos sinon je peux pas rester 10 minutes avec des gens parlants de choses banales. Je préfère parler de sujets polémiques, scientifiques, psychologiques etc… Et je reste souvent à la bibliothèque parfois seul j’ose pas vraiment sortir dans la cours ayant parfois peur du jugement des autres. La chose qui m’agace le plus c’est bien toutes ces filles et mecs portant les mêmes chaussures et mêmes vêtements je déteste ça car ça retire tout hétérogénéité. À la biblio comme je vous les dis j’aime parler de sujets sérieux mais le mieux c’est quand on fait pleins de liens avec d’autres sujets et etc et etc.. par exemple on parle de sociologie par exemple de l’adaptation là par exemple ça me fait penser à la théorie de l’évolution de Charles Darwin avec la sélection naturelle et pleins d’autres choses. J’aimerais avoir votre avis sur ça. Pour comprendre pourquoi je suis marginal par rapport aux autres.

      • Reply Rayures et Ratures 25 février 2017 at 22 h 58 min

        Je viens de vous répondre sur un autre article je crois 😉
        J’ai connu ça, ce sentiment de marginalité et de décalage à cause des centres d’intérêt, de l’ennui ressenti avec les gens, de l’hypersensibilité qui étonne et agace… Encore une fois je vous encourage vivement à en discuter avec un professionnel qui pourra vous aider et vous expliquer comment vous fonctionnez ! Car vous n’êtes pas anormal 🙂 Juste différent de la plupart des gens, mais il y en a aussi beaucoup d’autres qui pensent comme vous mais « se cachent ». C’est difficile d’oser être soi même, on a peur des moqueries, du jugement, mais croyez moi ça vaut le coup !
        Courage !

  • Reply Emma 11 mars 2017 at 21 h 44 min

    Bonjour, bonsoir
    Je souhaiterai poser une question sur la pensée du surdoué car je me perds avec tout cela.
    Le surdoué a tendance à se poser beaucoup de questions et peut aussi décortiquer tous les détails d’une situation afin d’en comprendre le contexte ou autre. Mais cette façon de penser ne serait-pas analytique, donc ceci se situe dans la partie du cerveau gauche ? Comment peut-on expliquer cela?

    • Reply Rayures et Ratures 24 mars 2017 at 11 h 03 min

      Désolée pour ma réponse tardive sur le blog, j’espère que notre discussion sur Facebook t’a aidée 🙂

  • Reply Mary17 1 mai 2017 at 15 h 33 min

    Merci. Cela fait beaucoup de bien de savoir qu’on n’est pas seul à fonctionner ainsi. En tout cas, moi ça me rassure. 🙂

  • Reply Camille 10 mai 2017 at 12 h 59 min

    Merci beaucoup pour vos dessins. Je viens d’une famille où seule ma mère n’est pas un zèbre et il est parfois très difficile pour elle de nous comprendre. Mais je suis sûr que ces dessins vont enfin lui apporter une réponse à ce que j’étais incapable d’expliquer.
    Ce blog est génial, on se sent beaucoup moins seul 😉

  • Reply Auré 19 juin 2017 at 13 h 36 min

    Je me suis souvent posée une question…
    Comme je le disais ailleurs, je ne suis pas testée pour savoir si oui ou non j’ai des rayures.
    Mais il y a un truc qui me tracasse et auquel me fait penser cet article…
    Suis-je la seule à trouver que les ordinateurs actuels sont beaucoup trop limités ?
    Je m’explique, pour que mon ordi me suive, il faudrait (hormis les 10 onglets ouverts en moyenne sur internet) que je puisse naviguer beaucoup plus vite d’une application à l’autre, que ce que j’entre dans un doc soit automatiquement présent dans un autre document, que je puisse avoir mes arborescences entre tous les logiciels.. Par exemple, imaginons le mot zèbre. Imaginons maintenant une carte mentale autour de ce mot. Chacune des arborescences serait un lieu sur l’ordinateur ou sur internet où tout ce dont j’ai besoin se trouverait : le tout dans des tableaux, des arbres logiques, des liens qui mènent vers d’autres documents sur mon ordi, à mon agenda parce que j’ai rendez-vous avec un zèbre…
    J’ai l’impression d’être à l’Age de pierre des ordinateurs…
    Hâte de lire vos avis, afin de savoir si je suis la seule dans ce cas ou pas 😉

  • Reply Zr 20 septembre 2017 at 10 h 57 min

    Bonjour
    Très sympa votre article! Petit retour sur expérience ,c’est très anxiogène de recevoir un volume important d’informations diverses en situation sociale. Personnellement j’en souffre beaucoup. Mais peut être ne parle t-on pas de la même chose ?

    • Reply Rayures et Ratures 20 septembre 2017 at 11 h 00 min

      Bonjour,

      Oui effectivement, cela peut être très anxiogène de recevoir tant d’informations. Chaque personne réagira différemment… Mais nous parlons bien de la même chose 🙂

  • Reply Joelle 11 octobre 2017 at 20 h 12 min

    Bonjour,
    Je suis tombée par ricochet sur ce site. En faite j’ai commencé un long travail sur moi, suite à un deuil très douloureux qui m’a amenée à une rébellion à beaucoup de schémas de ma vie. Cette demarche m’a mis face à la prise de coscience d’avoir passé 28 ans de ma vie avec un pervers narcisique. La recherche sur comment me reconstruire me fait tomber sur le fait que serait une personne avec le cerveaux droit tres dominant et une pensée en arborescence…..
    Je lis un bouquin de Cristel Petitcollin sur le sujet qui m’a beaucoup éclairée
    Je ne sais pas ce que je suis et comment je raisonne et peu importe dans ma demarche de savoir si c est vrai ou pas. Ca me convient aunsi et j en suis contente malgree cette sensation d etre parfois à côté de la plaque et de venir d’une autre planete.
    Une petite question à vous tous qui etes en arborescence: est ce que vous avez vous aussi souvent l’impression d’oublier votre premier raisonnement et ce que vous etiez en train de faire parce que votre cerveau, pendant que votre corps agissait, a fait trois mille fois le tour de la planete?
    Je pensais avoir un problème de memoire, peut être je commence à comprendre mieux ce qu’il se passe…
    Joelle

  • Reply Damien 21 octobre 2017 at 7 h 48 min

    Bonjour,

    Je découvre votre blog.

    Bel article et belles illustrations.

    Il manque un petit bout dans l’explication de cette pensée en arborescence. Lors d’un problème posé, avoir le sentiment que malgré toutes ces idées on arrive à l’idée juste, la solution unique. Et dans mon cas c’est ca. Et souvent c’est au delà du ressenti car sans flagornerie aucune c’est hélas la seule solution juste. Et bonjour le décalage avec les autres si on balance la réponse brut de cerveau

    Et un autre petit bout, on peut se poser une question, ne pas avoir la réponse instantanée mais laisser son cerveau chercher en background et la réponse arrive.

    J’ai hâte de lire vos autres articles.
    Damien.

    • Reply Rayures et Ratures 25 octobre 2017 at 7 h 41 min

      Bonjour Damien,

      Merci beaucoup pour ces petits ajouts ! Je suis certaine que beaucoup de zèbres s’y retrouveront !

    Leave a Reply